5 tendances de la communication digitale en 2019

Les grandes tendances de cette année ont-elles fondamentalement changé depuis l’an dernier ? Il semblerait plutôt qu’elles s’inscrivent comme une extension, un appendice naturel des grands courants de l’an passé.

 

Décryptons 5 tendances de la communication digitale qui feront 2019 :

 

Donner de la voix

 

A l’ère du “mobile-first”, quelle place pour le “vocal-first” ? Les recherches vocales s’apprêtent t-elles à révolutionner le web ? A vrai dire, elles réinventent déjà les codes du référencement naturel et poussent les marques à revoir leurs stratégies.

 

A l’heure actuelle, les grands acteurs du digital comme Google et Amazon se battent pour savoir qui remportera la palme de l’assistant vocal le plus populaire. Qui de Cortana, Siri, Google Assistant ou Alexa en ressortira vainqueur ? Cela est sans compter sur l’arrivée de la concurrence chinoise d’ici les prochaines années.

 

 

Ecouter aux portes

 

Plus que jamais, il s’agira de se tenir à l’écoute des internautes pour mieux cibler leurs attentes et leur perception de l’offre et de l’image de marque. En 2019, attention à ne pas rater le train en marche et saisir l’opportunité qu’offrent ces trois tendances dégagées par l’ADN en octobre 2018 :

  • Le dark social
  • Le listening ultra ciblé
  • La customer advocacy

 

Faire de son expérience client un jeu

 

Pendant longtemps, les marketeurs ont longtemps ignoré les signaux faibles du gaming, à tort. Les internautes adorent le jeu, comme en témoigne la débandade provoquée par l’explosion de “battles royales” comme Fortnite ou Apex ou encore l’engouement des plus jeunes pour les influenceurs gaming, à l”image de Squeezie, Gotaga ou Amixem.

 

Aujourd’hui, Facebook ou Youtube développent une offre de divertissements axées autour du jeu et dans la même veine, proposent de nouvelles expériences interactives.

 

La gamification est une tendance forte qui s’illustre principalement par un parcours plus ludique, plus fun pour l’utilisateur. Quiz, défis, graphiques interactifs, tout doit être pensé pour faire de l’utilisateur le héros de son expérience. Peu à peu, et grâce à la gamification, nous devrions voir émerger de nouvelles manières d’assimiler l’information, de participer et d’intéragir.

 

 

Recruter les meilleurs ambassadeurs

 

Fini les menteurs, les tricheurs et les opportunistes. En 2018, Unilever sonnait enfin la tirette d’alarme, dénonçant la recrudescence des faux likes, des followers en carton et des dérives des “fakes influenceurs”.

 

Une perte de confiance de la part des marques a irrémédiablement fait suite. Toutefois, des outils spécifiques,une veille approfondie et un peu de social-listenning (de nombreux internautes savent distinguer les vrais des faux influenceurs) permettent désormais d’identifier les mauvais élèves de l’influence marketing.

 

D’autre part, sincérité, transparence, mais aussi pertinence doivent être les maîtres mots des marques lors du choix de leurs futurs ambassadeurs. Plus question de choisir les influenceurs à la portée la plus massive pour cibler les internautes. Faites-places au micro-influenceurs et à leur audience très qualifiée, fidèle, et qualitative.

 

L’enjeu principal réside aujourd’hui dans la personnalité, l’authenticité et la proximité entre les influenceurs et leur communauté.

 

 

S’en tenir à la vidéo ?

 

A l’heure ou chaque réseau social déploie sa fonction vidéo (IGTV pour Instagram, Facebook Watch pour le géant de Zuckerberg) la vidéo elle même a t-elle encore un avenir ?

 

Alors que l’on pensait cette dernière invincible, prête à embrasser la vocation de format suprême, la story fait peu à peu son nid. Plus spontanée, elle s’inscrit dans une temporalité directe et permet d’interagir de manière instantanée avec les communautés d’internautes.

 

D’autre part, les lives sur des plateformes comme Twitch ou Twitter, ont le vent en poupe. Participer et laisser participer, c’est la clé.

Écrire commentaire

Commentaires: 0