L’astrologie à l’ère du smartphone : le retour à l’obscurantisme ?

Si vous lisez ces lignes, tout porte à croire que vous êtes Bélier, Taureau, Gémeaux, Cancer, Lion, Vierge, Balance, Scorpion, Sagittaire, Capricorne, Verseau ou bien Poissons.

 

Comment ça, vous n’avez aucune idée de votre signe astrologique ?

 

N’avez-vous jamais eu la chance de compter dans votre entourage quelque grande prêtresse du zodiaque, qui aurait l’amabilité de dresser votre thème astral complet ?

 

Si vous pensez encore que l’astrologie n’est qu’une science douteuse destinée à la ménagère en quête de sens et de tribulations trépidantes, alors vous confondez sans doute cette discipline sacrée avec l’horoscope de votre quotidien papier ou de votre magazine féminin favori.

 

L’astrologie à l’ère du digital n’est plus seulement un passe-temps ludique : c’est une véritable subculture, une religion, un lifestyle alimenté par une génération entière biberonnée aux memes et aux réseaux sociaux.

Les pieds sur terre, la tête dans les étoiles ?

Serions-nous actuellement témoins d’un retour à une forme d’obscurantisme ? Allons-nous nous laisser guider par des forces supérieures, par Mercure en rétrograde, par les tempêtes solaires ?


En réalité, l’engouement général pour l’astrologie s’inscrit simplement comme la suite logique de l’intérêt suscité par le développement personnel.


Aujourd’hui, le besoin de se singulariser, de se (re)découvrir et de trouver son identité est d’autant plus fort que nous appartenons à une génération “avatar”, qui s’identifie à de nouvelles figures et (re)crée sa personne digitale à sa guise via les réseaux sociaux.


D’autre part, l’enthousiasme généré par l’astrologie peut également s’expliquer par la surexposition aux univers merveilleux ou dystopiques que nous offre la littérature, le cinéma, les jeux vidéos ou les séries.


En effet, à défaut de pouvoir se trouver dans le monde réel, on cherche plus aisément du sens dans l’irrationnel : c’est le retour de la croyance.


En d’autres termes, les astres répondent au besoin de nouvelles valeurs et de nouveaux systèmes de représentation.


De ce fait, l’astrologie en 2019 ne se veut plus ni prédictive, ni déterministe.


Au contraire, elle nous pousse à engager un dialogue profond avec nous-mêmes et tous les aspects de notre thème astral.

Instagram, service d’astrologie instantanée #astrogram

astrologie instagram

Adieu Christine Haas et autre Elizabeth Teissier !

 

Les astrologues traditionnel(les) n’ont décidément plus le vent en poupe et doivent désormais passer le flambeau aux nombreux comptes astro qui pullulent sur Twitter et Instagram, à l’image d’Astropoets, @notallgeminis, @astrotruc (une française !) ou encore @jakeastrology.

 

On parle même aujourd’hui de l’Astrogram, un espace complètement dédié à l’astro et à tout ce qui s’y rapporte. Plus de termes techniques ou compliqués à comprendre, désormais, le positionnement de nos étoiles se lit à travers les memes et autres délices caricaturaux dont on se délecte sans modération.

 

Petit florilège, issu du compte @astrotruc :

Non content de vous régaler de pépites et de faits croustillants sur votre signe solaire, votre ascendant ou votre signe lunaire, les astrologues en herbe se consacrent également à la lecture de votre thème astral via session privée par message.

 

Sans surprise, la demande est forte. Tout comme son confrère le développement personnel, l'astrologie à l’ère du smartphone a adopté sans difficulté tous les codes de notre génération.

 

Par conséquent, la discipline en est devenue plus accessible, fun, et ludique, allant jusqu’à rythmer des soirées entre amis ou de longue séances d’introspection.

L’alignement des planètes, vecteur d’hyper-personnalisation

Pour des journées feel good, on adopte donc l’astrologie au quotidien avec un astrologue dédié comme Co-Star, une application développée pour IOS, dont la particularité est de fonder ses facts sur des données de la NASA.

 

En effet, l’astrologie a cela de merveilleux qu’elle est un levier non négligeable pour renforcer l’hyper-personnalisation des produits et des services.  Alliée à l’intelligence artificielle, elle fait des étincelles.

 

D’un autre côté, les marques ont évidemment flairé l’opportunité : 

 

  • Les marques de make-up comme Wet’n’Wild ou Urban Decay vous proposent d’associer votre rouge à lèvres ou votre fard à votre signe solaire ou bien à l’élément auquel il se rapporte.
  • Les marques de joaillerie et de prêt-à-porter à l’image de Maje vous suggèrent quant à elles d’arborer fièrement votre signe grâce à un joli bijou figuratif (parce qu’être Lion, c’est décidément une fierté)
  • Le luxe, quant à lui, n’est pas en reste, notamment avec la marque Vetements, qui proposait l’an dernier des tee-shirt pour chaque signe. Le créateur Demna Gvasalia réitère d’ailleurs cette année avec les signes du zodiaque chinois.

Êtes vous prêt(e)s à laisser l’astrologie rythmer votre vie ?

 

Chercherez-vous la rédemption dans les étoiles ?

 

Si l’#astrogram est en plein boom, rien ne garantit qu’il s’agisse d’un courant fait pour durer.

 

Les nouvelles tendances abondent et une nouvelle hype pourrait bientôt éjecter Neptune, Saturne et Vénus pour un aller-simple dans les tréfonds de l’oubli.

Écrire commentaire

Commentaires: 0