Actualités

Fashion Weeks en péril, baisse drastique des ventes, ateliers mis à contribution en arrière-front, prises de parti et avènement du digital : la mode et le luxe ne sont pas sortis indemnes de la crise sanitaire. Et pour cause, cette dernière a été le catalyseur d’une prise de conscience au sein même de cette industrie.

Si attendre n’a jamais été la tasse de thé des français, le fait de patienter désespérément fait désormais partie de notre quotidien. A vrai dire, le concept même de file d’attente s’est vu bouleversé et actualisé lors du confinement. Pourquoi attendons-nous et surtout, pour quoi ? Allons-nous continuer de faire l’effort d’attendre alors que notre société même repose sur un modèle d’instantanéité ? L’ère post-confinement mettra t-elle notre patience à l’épreuve ?

Le confinement a bouleversé le quotidien des français jusque dans leurs habitudes alimentaires. Avec moins de sorties, moins de restaurants, moins d’achats impulsifs, peut être, les consommateurs ont adopté une nouvelle routine alimentaire durant ces 51 jours. Quels sont les nouvelles habitudes alimentaires acquises au cours du confinement ? Comment le COVID-19 a t-il changé notre rapport à la nourriture ?

Quand certains s'évadaient en toute quiétude sur Animal Crossing et que d’autres trinquaient via Zoom pour un apéro en toute détente, d’autres encore découvraient TikTok après des mois à moquer l’appli ou ses utilisateurs. Si ces novices ont pu découvrir les challenges et les chorégraphies propres au réseau social, ils ont sans aucun doute eu l’occasion de découvrir des communautés originales et inattendues.

Après deux mois de confinement pendant lesquels les consommateurs ont profondément modifié leurs habitudes, les mesures sanitaires prescrites par le gouvernement contraignent la reprise économique.

Confinés, les Français ont été privés de leur pouvoir d’achat au sens premier du terme. Pour beaucoup, les revenus ont baissé et les conditions d’achat ne sont pas propices à la consommation de loisirs notamment. Finalement, confinement a donc plutôt rimé avec économies.

Nombreux sont celles et ceux qui crient au complot en affirmant que le coronavirus aurait été créé en laboratoire, qu’il a été créé par Bill Gates, qu’il serait la conséquence du déploiement de la 5G ou encore que les vaccins créés pourraient servir à traquer la population.

Après deux mois de confinement et de ralentissement, voire d’arrêt total, de l’activité économique, quel avenir pour nos entreprises ? Si tous les secteurs d’activité ont été impactés par la crise, certains secteurs en mutation s’interrogent sur leur avenir...

Comment les français consomment-ils en cette période de quarantaine forcée ? Quels secteurs sont avantagés et quels autres s’en voient pénalisés ? Ces nouvelles habitudes resteront-elles ancrées une fois la tempête passée ?

En 2018, ce n’est pas moins de 360 millions de tonnes qui ont été produites dans le monde entier. Hélas, c’en est presque tout autant qui s’est vu retrouvé dans nos fleuves, nos océans, nos forêts, mais aussi dans les estomacs de nombreuses espèces marines et sous-marines.

Afficher plus